LFNY Graduation Ceremony

June 13, 2012 | By French Culture

On June 13th, 2012, over 100 Terminale Students said their goodbyes to the Lycée Français de New York during a graduation ceremony held at 92th Street Y. Mr. Antonin Baudry, the Cultural Counsellor of the French Embassy, was the guest of honour of this special ritual.


Thank you Dear Sean.  It is an honor to be here with you, for this special day.

Bravo, chère graduating class of 2012 !

Aujourd’hui est un jour de fête. C’est le jour tant attendu où vous terminez le lycée. Le jour où vous partez vers d’autres chemins.

J’étais à votre place il n’y a pas si longtemps. Je m’en souviens très bien. Je repense souvent à cette période lorsque j’ai besoin d’énergie pour avancer. Vous verrez, vous ne l’avez peut-être pas encore réalisé, mais avoir 18 ans, c’est avoir le pouvoir de tout apprendre, c’est avoir la capacité de changer le monde.

Petite interrogation orale surprise : quelle est l’étymologie du mot « école » ? Attention, c’est une épreuve supplémentaire pour le baccalauréat, tout ceux qui ne savent pas répondre devront repasser leur bac.

L’ « école », c’est la « skolè », et la « skolè », en grec, c’est le loisir. Alors voilà, vous pensiez avoir fini l’école, mais vous venez en réalité d’en finir avec le temps libre !

Pas de panique. C’est maintenant que tout commence.  Certains ont déjà trouvé leur passion et y seront très fidèles, d’autres auront besoin de plus de temps. Vous allez tous prendre des directions différentes mais vous resterez, je l‘espère, soudés. Vous faîtes partie d’une communauté : celle du Lycée Français, celle du biculturalisme.

Tout comme votre proviseur, Sean Lynch, je suis intimement convaincu que c’est un atout énorme que vous emportez aujourd’hui dans vos bagages.

Je vais vous dire une conviction personnelle.

Nous sommes à la fin d’un monde et au début d’un autre. Les générations qui sont au pouvoir aujourd’hui ont les clés de l’ancien monde. Ce n’est pas sans vous qu’ils réussiront à faire en sorte que le monde de demain soit habitable par les enfants de nos enfants, dans trente ans. Tandis que vous, vous êtes les citoyens du monde. Vous êtes le futur.

Cette responsabilité, c’est la vôtre. C’est un fardeau, mais c’est aussi le plus beau des défis. C’est vrai pour tous les jeunes de 18 ans, mais c’est vrai pour vous, plus particulièrement.

Vous avez eu une éducation hors du commun.

  • Vous êtes à New-York, la capitale du monde.
  • Vous êtes au Lycée Français, l’un des meilleurs lycées qui soit. Je voudrais en profiter pour saluer toute l’équipe du lycée, professeurs, administrateurs, et vous, Sean.
  • Vous parlez deux langages, deux cultures vous comprenez deux mondes.
    • Le monde de l’Amérique, de l’énergie, de l’action, de l’initiative. Le monde où tout où est possible pour qui a de l’audace et du talent.
    • Le monde de la France et de l’Europe, de l’analyse, de la complexité des choses qu’il ne faut pas réduire. Et c’est essentiel. Comme le disait Einstein, « il faut rendre les choses plus simples que possibles, mais pas plus ».
    •  
    • Deux pays, deux façons de penser, deux philosophies, deux systèmes : c’est la connaissance des deux qui vous donne aujourd’hui du recul et de la profondeur, de même que c’est le fait d’avoir deux yeux qui vous permet de voir en trois dimensions.
    •  

C’est à vous maintenant qu’il revient de construire le nouveau monde. Nous tous, éducateurs, administrateurs, diplomates ou professeurs, nous ne sommes là que pour vous aider.

Please, don’t think you should wait to take on this responsibility. Don’t wait ! Just catch the opportunities by the horns ! Life is what you make of it.

I’m not making a eulogy of capitalism here.

I’m saying keep your eyes open, but at the same time, keep your bicultural heritage in mind.

It doesn’t matter how old you are if you have a brilliant mind. Look around you : it is a question of attitude rather than a question of age. It’s true for every path you will take: sport, business, art, sciences… Even in diplomacy, which is my job, it’s true. Be inspired ! Be curious ! Be bold !

Aujourd’hui c’est votre fête. Jean Giono disait : « Le soleil n’est jamais aussi beau qu’un jour où on se met en route».

Bon… Aujourd’hui, il pleut.

Mais vous, parce que vous êtes la génération de 2012 du Lycée Français, vous savez que ce n’est pas le plus important. Vous savez qu’il faut aller au-delà des apparences. Il y a une autre expression, américaine, qui dit : « Every cloud has a silver lining ». Derrière les nuages, même si vous ne le voyez pas, le soleil est beau pour votre jour de fête aujourd’hui.

Je vous souhaite à tous, du fond du cœur, « bonne route ».

Comments are moderated and generally will be posted if they are on-topic and not abusive.
Sign in or register to post comments.