• Events
SEE ALL

France Honors Evelyne Estey

On March 15, 2021, Philippe Étienne, Ambassador of France in the United States,  awarded Evelyne Estey with the insignia of Chevalier de la Légion d’honneur. As Principal of the Lycée Français de New York, Evelyne Estey has demonstrated extraordinary leadership. Her innovative spirit and unrelenting commitment to fostering a diverse and well-rounded learning experience, especially amid unprecedented challenges, have significantly advanced bilingual and multicultural education.


Chère Evelyne Estey,

C’est, pour moi, un immense honneur d’être à vos côtés dans ce haut lieu chargé d’histoire, qu’est le Lycée français de New York, véritable creuset culturel, « mosaïque d’identités unique » pour reprendre des expressions chères à votre communauté, afin de vous remettre aujourd’hui les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur.

Si la littérature française, des comédies moliéresques aux romans de mœurs, s’est longtemps plu à distinguer les deux « types » opposés (et masculins, soit dit en passant), du « financier » ou « banquier » d’un côté, et du « professeur » de l’autre, votre parcours nous montre bien que cette opposition doit être rangée au XXIème siècle au magasin des accessoires, ou à tout le moins réévaluée ! Mais avant d’aller plus loin, permettez-moi de revenir sur votre brillant parcours, somme toute assez romanesque par sa diversité.

Alors que vous sortez diplômée d’HEC en 1978, vos premiers pas dans le monde professionnel ne se feront ni dans une banque, ni dans un cabinet d’audit et de conseil, mais à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill où vous décidez d’enseigner au Département de langues romanes. Ce choix est doublement révélateur : il reflète, d’une part, l’importance que vous accordez à l’éducation et à ses lieux,privilégiés, où, selon vous, « la magie s’opère », et, d’autre part, votre passion pour l’enseignement bilingue. À cet égard, vous semblez adhérer pleinement aux idées de Goethe quand il affirme que « celui qui ne connaît pas les langues étrangères ne connaît rien de sa propre langue ». Ce premier poste n’est toutefois pas symptomatique d’une volonté de rupture avec le monde de la finance puisqu’après deux ans à Chapel Hill, vous êtes engagée chez Merrill Lynch, où vous êtes d’abord spécialisée en fusions et acquisitions, avant de devenir directrice des ressources humaines et enfin, en 2001, directrice des investissements privés.

À nouveau, cette brillante ascension professionnelle ne suppose ni renoncement à la vie de familile, ni abandon de tout engagement dans les problématiques éducatives. Dès 1995, vous devenez membre active de la communauté du Lycée français de New York, où vous scolarisez vos enfants, d’abord en tant que membre du Conseil d’administration, dont vous assurez ensuite la vice-présidence entre 2005 et 2017, puis en tant que Cheffe d’établissement à compter de 2019. Vous nous avez montré aussi très tôt les synergies qui pouvaient s’opérer entre vos activités dans les secteurs bancaire et scolaire. Vice-présidente du Conseil d’administration du Lycée français, responsable d’un budget de fonctionnement de 50 millions de dollarsvous menez à bien, grâce à des analyses financières rigoureuses, de nombreux projets de réhabilitation, comme la construction du pavillon de York, et vous mettez au point un grand nombre de programmes éducatifs. Le caractère fécond du dialogue que vous créez ainsi entre finance et éducation n’est pas réservé au seul lycée français : fondatrice en 2018 de Estey Consulting ECC, vous mettez votre expertise sur les questions financières au service d’un grand nombre d’établissements, pour lesquels vous proposez des plans de financement durables sur mesure tout en prenant en compte des enjeux éducatifs plus globaux.

Cet engagement dans la sphère scolaire et périscolaire vous permet notamment de défendre cet enseignement bilingue qui vous tient tant à cœur. …Chaque nouvelle langue apprise conduit pour vous non seulement à la découverte d’une nouvelle culture, mais offre aussi un accès à une nouvelle vision du monde et à plus de tolérance et d’intelligence du monde. Pour ce faire, vous encouragez, avec le Conseil d’administration et l’ensemble du corps enseignant du Lycée Français, le développement de programmes d’échange avec la France, mais aussil’Espagne, l’Italie, la Chine ou encore l’Argentine, ainsi que des activités culturelles mettant pleinement à profit le plurilinguisme.

La promotion d’une éducation multiculturelle passe également, dans votre parcours, par de multiples engagements : vous prenez ainsi rang dans un grand nombre de réseaux éducatifs à travers le monde et devenez notamment Présidente de la section HEC Alumni de New York. À ce titre, vous participez à l’organisation d’événements pour la communauté HEC de la côte Est des États-Unis et contribuez à la création de doubles diplômes entre HEC et des universités américaines aussi prestigieuses que UC Berkeley, Yale ou le MIT.

La crise sanitaire que nous traversons actuellement, si elle est source de nombreuses difficultés pour les élèves comme pour les enseignants, a mis cependant en valeur les incroyables capacités d’adaptation et d’innovation dont vous avez fait preuve avec votre équipe dans une situation tout à fait inédite. Cette adaptabilité repose notamment sur votre sagacité qui s’est traduite dans la mise en place rapide d’un modèle d’enseignement hybride. Comme vous l’avez vous-même déclaré, « d’une certaine manière, nous nous préparions, sans le savoir, à la pandémie de Covid-19 depuis des années […]. En mars 2020, lorsqu’il a fallu pivoter au numérique instantanément, nous étions prêts ». Dès 2013, vous, le Conseil d’administration, les enseignants et responsables pédagogiques du Lycée français, aviez en effet engagé une série de réflexions et de dispositifs expérimentaux sur le « digital learning » (enseignement numérique), des « outils » que vous décrivez comme « indispensables à l’apprentissage des digital citizens de demain ».

Très tôt, vous avez également décelé la nécessité d’un modèle hybride qui laisserait toute sa place à la présence physique. Ayant perçu le syndrome de la « Zoom fatigue » , votre équipe a réussi à mettre en place, pour septembre 2020, un système à la fois mixte, dans lequel les élèves alternent entre cours en ligne et cours in situ, au Lycée français, mais aussi à géométrie variable, adapté à l’âge et aux besoins pédagogiques de chacun. De manière toute aussi précoce, vous avez compris les incidences néfastes de la pandémie sur la vie sociale et culturelle de vos élèves et, pour le bien-être de tous, avez défendu la poursuite des événements péri et extra-scolaires sur un mode alternatif. Le 20 mars 2021, à l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie, en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, vos élèves pourront ainsi prendre virtuellement part à une pérégrination musicale dans les différents espaces francophones de notre planète.

Chère Evelyne Estey, votre engagement fervent dans la promotion d’un enseignement fidèle aux valeurs humanistes de notre République mais aussi capable de répondre aux défis du XXIème siècle, vous a déjà valu en 2007 votre nomination au grade de Chevalier de l’ordre des Palmes académiques. Aujourd’hui, au titre de votre engagement constant auprès de la France, de son enseignement scolaire, et de ses valeurs, en particulier au Lycée français de New York, je suis heureux de vous exprimer la reconnaissance de notre pays en vous faisant Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’honneur.

Chère Evelyne Estey, au nom du Président de la République française et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fais Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur.